Les Royaumes Oubliés - Une vision du passé

L'Auberge Rouge
Session 2

12f0e089267ffce27453cfe9a5389041__1_.jpg


02 Marpenoth 659 DR

De retour à Marsember nos aventuriers se rendent directement à l’auberge des « Petits Pas » pour y amener Lucinda et dans l’espoir d’y retrouver son mari. Arrivés sur place hélas aucune trace d’Horacio Brève et personne dans l’auberge ne semble l’avoir vu depuis le départ des héros.

L’inquiétude commence à monter dans les rangs.

Les Pjs décident donc de se rendre au bureau puis au domicile d’ Horacio Brève pour faire la lumière sur tout cela. Arrivés devant sa demeure ils se rendent compte que la sécurité y a été fortement renforcée, des gardes sont postés et on fait grand cas de leur identité à leur approche. Nos héros arrivent malgré tout à pénétrer dans les lieux afin d’y rencontrer Horacio. Rapidement ils apprennent qu’une vigile était postée aux abords de l’auberge « des Petits Pas » en quête de leur retour, le mot du sauvetage de Lucinda a été vite passé et des hommes de son mari son parti la rechercher pendant que les Pjs allaient et venaient en ville. Plus tard, ils apprendront hélas que le personnel de l’auberge a été molesté par les hommes de mains d’Horacio venus chercher Lucinda.

Sur place, les Pjs discutent avec Horacio au sujet du navire et du mage Barrios. Bien sur la question des esclaves dans les soutes est abordée mais Horacio nie avoir de prêt ou de loin avoir lien avec tout cela. Pour prouver ses dires, il est même prêt à payer et équiper les Pjs pour retrouver ces fameux esclaves et leur venir en aide, et s’ils pouvaient par la même ramener les marchandises qui lui ont été volé il leur serait également reconnaissant.

Les personnages restent malgré tout divisés sur le cas « Horacio Brève » a t’il oui ou non un lien avec ce trafic d’esclave ?

Horacio demande a un de ces hommes d’accompagner les Pjs, bon pisteur il connaît assez bien la région et pourrait être d’une bonne aide dans leur recherche. L’homme en question s’appelle « Diego ».

6185bb5ab5b3db281c1913d6398554ad.jpg

Diego




03 Marpenoth 659 DR

Après s’être équipés en conséquence, Diego leur confie qu’ils vont faire une première halte au sein d’une auberge relais à une journée de cheval vers le nord-est. C’est un lieu de passage obligé pour tout voyageur dans la région, si des informations ont filtré sur un trafic d’esclaves ou des esclaves en fuite des gens sont peut être au courant la-bas.

Arrivée sur place, les personnages font face à un lieu assez pittoresque l’auberge se compose d’un très large bâtiment de plein pied où sont adossés les écuries le tout enclavés par une large palissade de bois. Des hommes en armes patrouilles à l’extérieur et à l’intérieur des murs. Le lieu semble bien protégé et équipé pour une simple auberge.

A l’intérieur les personnages sont accueillis par une cinquantaine de paire de regards, la population semble bien différente des auberges et tavernes de Marsember, point de marins ou de capitaines de navires ici. A leur place se trouvent ici des chasseurs, trappeurs et voyageurs venus de terres plus lointaines. L’air y est acre et empli de fumée, un sol de terre battue recouvert de paillage accueille le visiteur, il y a une odeur de bois de pin brûlant dans la cheminée et l’atmosphère y est très humide.

25237b74de748d0555240eeeb8943c51.jpg

Tout d’abord assez surpris par la présence de l’elfe et des deux demi-elfes, la cantonade reprend peu à peu ses activités comme si de rien n’était. Diego leur faire savoir qu’il va aller discuter avec quelques têtes connues et qu’ils se retrouveront après. Nos héros se mettent donc en quête d’information.

Hélas leur approche un peu brute ne délit pas vraiment les langues ici présentes. Ils arrivent malgré tout à apprendre que l’information d’un bateau échoué dans une crique à une journée plus au sud est parvenue qu’ici. De même, la patronne des lieux une certaine « Madeleine Brochard », affectueusement appelée «  Mado » par sa clientèle, s’inquiète de la baisse de fréquentation de son établissement.

i_pacte_des_loup_franki.jpg

Madeleine dit “Mado”




En ses murs il ne se trouve aucun marchands habituels venant de l’est et plus particulièrement de la Sembie. Elle sait les routes entre le Cormyr et la Semble dangereuses mais nombreux sont ceux bravant les contrées sauvages pour venir faire commerce ici. Leur absence n’est pas une bonne chose pour son commerce. Elle conseille également aux Pjs d’être un peu plus discret, elle sait très bien que ses clients ne sont pas tous des enfants de chœur et venir hurler à qui veut bien l’entendre qu’ils enquêtent sur un trafic d’esclaves n’est pas bon pour leur peau.

Pour mieux se faire voir de la clientèle Fridolin Folracine décide de se lancer dans une ode chantant le courage et la force de son compagnon et ami le demi-orc Tarzog. Les clients et même les autres musiciens présents sont émerveillés par la justesse et la force de description de la chanson ainsi improvisée, ramassant la clameur de son auditoire.

Assez rapidement, nos héros se rendent compte que la chanson entonnée par Fridolin Folracine attire également l’intérêt de la maîtresse des lieux, Mado. Assez rapidement un jeu de séduction s’engage entre Tarzog et la matrone. De bon gré ou poussé par ses compagnons, l’histoire ne le gardera pas, le demi-orc et Mado finirent la nuit ensemble.

Au petit matin, il est déjà l’heure de partir.

View
Il y a quelque chose de pourri au royaume du Cormyr
Session 1

cropped-h2_49-1072.jpg


01 Marpenoth 659 DR

La première rencontre des personnages se fait au sein des locaux de « la Compagnie des Joyaux de Marsember », une guilde commerciale s’étant particulièrement développée au cours des quatre dernières années notamment avec le développement de la marine Cormyrienne et du commerce de draperies et produits exotiques venus de l’est.

Bien que plutôt distant au premier abord, les personnages se rendent compte qu’ils sont tous au sein de cette compagnie marchande pour la même raison. Rencontrer Horacio Brève son propriétaire.

Le premier groupe de personnages est composé d’habitants de la citée de Marsember, un gnome barde officiant au sein de l’auberge « des Petits Pas », un demi-orc y travaillant également et d’un humain client de la dite auberge mais néanmoins amis des deux premiers.

Le deuxième groupe est originaire de l’empire elfique de Cormanthor et de la fantastique Myth Drannor. Une elfe et deux demi-elfes.

Les deux groupes se retrouvent donc au petit matin au sein du hall d’entrée de la compagnie dans l’attente d’Horacio Brève qui se fait attendre. Rapidement, et suite aux longues minutes qui s’égrènent, les personnages se rendent compte que quelque chose cloche. Les assistantes d’Horacio Brève ne l’ont encore pas vu ce matin, lui qui pourtant arrive toujours dans les premiers à l’office.

Les personnages commencent à entamer la discussion et bien que ne révélant pas la teneur exacte de leur présence ici, une chose est sur ils doivent rencontrer ce fameux Horacio Brève qui est pour l’heure absent. La décision est donc prise de se rendre à son domicile après avoir prit ce renseignement au près de ses assistantes.

Les personnages se rendent donc au sein de l’île aux cygnes, un nouvel îlot récemment aménagé où les nouvelles fortunes de la ville font construire des résidences plus cossues et mieux adaptées à leur nouveau train de vie. Jusqu’alors seuls les bâtiments militaires de la Tour du Roi et le temple d’Illmater ayant été construit en pierre de taille, le reste des habitations de la ville étant fait de bois.

Après n’avoir reçu aucune réponse à la porte d’entrée, les personnages tentent un regard à travers l’une des fenêtres de la maison. Dans la pénombre ils arrivent à distinguer sur le sol le poignet et l’avant bras d’une femme dépassant depuis l’encadrement d’une porte. Les Pjs se forcent donc à pénétrer au sein de la résidence qui est à leur grande surprise non verrouillée.

Sur le sol du hall d’entrée ils trouvent le corps inanimée d’une femme de chambre maculée de sang, dans la salle à manger du rez de chaussée le corps calciné d’un homme. Les deux semblent clairement avoir été tué par une sombre magie. Les personnages continuent leur investigation quand ils entendent du bruit venir de l’étage. Barricadé au sein de son bureau ils y retrouvent le fameux Horacio Brève.

Ils y trouvent un homme apeuré qui leur raconte une sombre histoire. La nuit passée l’un de ses clients, un mage nommé Barrios, s’est présenté avec son homme de main aux portes de sa maison. Semble t’il une négociation entre les deux hommes s’est mal passée et le mage a commencé à attaquer Horacio Brève et son personnel. L’homme a réussit in extrémiste à fuir puis et revenu au matin chez lui l’orage passé. Il a retrouvé son personnel mort et une lettre de Barrios. Le mage a enlevé Luncida, la femme d’Horacio et lui donne rendez-vous sur un mystérieux bateau.

7dfe7c06f10b3aaba2e9430d7a3a0b98.jpg

Horacio Brève




Horacio révèle par la suite qu’il avait l’habitude de faire affaire avec le mage à l’écart des yeux indiscrets et des droits de douanes du port en mouillant son bateau dans une crique à deux jours de là. Il pense donc fortement que sa femme a été emmené la bas par le mage. Il demande aux Pjs de bien vouloir l’aider en leur octroyant une récompense s’ils lui ramènent saine et sauve sa femme.

Les personnages s’équipent donc en conséquence et partent derechef vers la crique indiquée par Horacio. Pendant ce laps de temps Horacio leur fait savoir qu’il prendra régulièrement de leur nouvelle au sein de « l’Auberge des Petits Pas » en vu de leur retour.


---

02 Marpenoth 659 DR

Le trajet vers la crique se fait en temps et sans encombre. Arrivant par un chemin de traverse les personnages surplombent une grève de galet où sont jonchés de larges caisses de bois éventrées et cinq corps. Deux semblent indubitablement être des marins à la peu halée et aux traits exotiques, les trois autres sont très amaigris et portent les traces de coups et ecchymoses, tous semblent avoir été tué par des armes rudimentaires. Se dirigeant au bord de l’eau, les aventuriers voient deux larges barques tanguant mollement sur le rivage s’approchant de celles-ci ils se font attaquer par deux créatures surgissant des flots.

Elles ressemblent traits pour traits à des hommes lézards mais rapidement les personnages découvrent que ceux-ci sont en fait des mort-vivants. Les héros arrivent néanmoins à se défaire de celles-ci et embarquent sur les chaloupes en direction du navire. Montés à bord ils sont alors attaqués par trois marins eux aussi ramenés à la vie par magie et une gigantesque toile d’araignée commencent à les encercler. Ils arrivent à détruire les mort-vivants mais aussi le mage qui se cachait au sein du château arrière.

lizardsss.jpg

Hommes lézards



Après avoir fouillé le bateau, ils trouvent tout d’abord des documents au sein de la cabine dans une langue qui leur est inconnue, les lieux semblent avoir été fouillés et vidés plutôt sauvagement.

AznarThrul.jpg

Barrios le mage



Dans les cales, les personnages découvrent alors une drôle d’installation des rails et des chaînes sont installées à fond de cale. Il y a une forte odeur d’urine et d’excrément, du sang et des vêtements souillés sont présent, cela sent à plein nez le trafic d’être humain. Encore attachée et pelotonnée dans un coin il retrouve Lucinda sous le choc.


1bbfba6ebad505897849360202d6fe1f.jpg


Après avoir secourue la jeune fille, ils décident de la ramener jusqu’à son mari à Marsember.

c89d94e66e694775878635f0b1751df4.jpg

Lucinda Brève



View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.